L’élève du mois d’avril : Océane :D

Comme chaque mois, focus sur l’un de nos élèves !
Océane, ingénieur de 27 ans, répond à nos questions sur son parcours polesque en ce début de mois d’avril. Merci à elle de partager son parcours avec nous !
Enjoy 🙂
Pourquoi as-tu commencé la pole dance ? 
J’ai voulu essayer la Pole pour le côté musclé et sexy 😅
J’étais dans une période de ma vie où je n’étais pas super à l’aise dans ma relation avec le sport et avec mon corps. J’ai toujours détesté toutes les formes de sport, en dehors de la danse… mais j’avais vraiment envie de changement. Je n’étais vraiment pas convaincue que ça allait me plaire, mais je me suis dit que la Pole, c’était de la danse version super gainage, et qu’en plus, si je pouvais gagner en sexytude c’était tout benef… (SPOILER : pour la sexytude c’est toujours pas ça, mais j’ai trouvé TELLEMENT PLUS)
J’avais cette image (comme le commun des mortels) de déhanchés langoureux autour de la barre, alors ma crainte, c’était de ne pas savoir faire, d’être ridicule, et SURTOUT : de me retrouver au milieu de bombes hyper sexy !!
(Pro Tip : pour parer à cette éventualité, fais comme moi et embarque ta meilleure copine, c’est encore plus sympa a deux ! *love sur toi meilleure copine qui m’a suivi dans cette folie*)
Depuis combien de temps pratiques-tu ?
Techniquement, j’ai commencé il y a presque 2 ans !
Mais bon dans la pratique, je dirais que je suis sur un cumul de 1 an + quelques respirations en 2020 par ci par là.
Quelle est la réaction des gens autour de toi quand tu dis que tu fais de la pole dance ? 
Globalement, je réfléchis vraiment à qui j’en parle. Et je le fais quand je sais que j’aurai le temps de bien expliquer les choses. Et pour le moment, je n’affiche rien sur les réseaux sociaux… Donc, je n’ai jamais eu de mauvaise réaction. Soit les gens connaissent et sont en mode « Woah ! Trop balèze, tu sais faire le drapeau ?? » (Spoiler : non.), soit ils ne connaissent pas, et ils ont des yeux ronds, en mode « mais c’est quoi cette dévergondée ?? », c’est là que je prends le temps d’expliquer qu’il existe différents types de Pole Dance et lequel je pratique, donc leur discours change en mode « Woah ! Trop balèze, tu sais faire le drapeau ?? ».

 

Pour la petite anecdote :
Je suis ingénieur, en informatique, dans le spatial. Comprendre : méga majorité d’hommes dans mes collègues. Quand j’ai commencé mon travail en 2019, je me suis dit « n’en parle pas, sinon tu vas te faire une réputation… ». Dans mon équipe (10 personnes) il y a une (seule) autre fille, c’est elle qui s’est occupée de me montrer un peu les choses à mon arrivée. Et quand on en est venu à parler sport (genre le deuxième jour) et comme le courant passait bien, j’ai lâché le morceau, en mode l’air de rien, discretos, avec une petite voix. Là, elle me regarde avec des grands yeux….
Et elle me dit « Moi aussi j’en fais».
S’en sont suivis des ‘OMG’ ‘hiiiiiiiiiii’ ‘j’y crois pas’ *cœurs dans les yeux* *tmtc* *montrage de bleus*. Résultat, toute notre équipe est maintenant au courant, et certains ont même testé des inversions dans un bar lors d’un afterwork (à ne pas reproduire si vous déjà bu votre bière, trust me) !!
Il n’y a pas à dire, la Pole, ça connecte les gens !! 😋
Quel cours suis-tu ?
En période Covid, et comme je n’ai pas de barre à la maison, je fais le stretch du lundi avec Maureen et un cours technique débutant de Flore le samedi chez une copine.
Mais dès que l’école rouvre (*croisage intense de doigts*) je reprends le combo débutant du mardi avec Flore et le cerceau que j’ai tout juste eu le temps de tester avec Célia !!
Quel est ton passé sportif ?
Ahahahaha. Zéro.
Je suis la fille qui était toujours à la traine sur la piste de course à l’école et choisie en dernière dans une équipe (à juste titre). J’ai toujours dé-tes-té le sport, et il me le rendait bien (un peu trop bien même).
Sauf : la danse.
Je fais du moderne depuis toujours. Mais à un niveau MJC/loisir.
Donc j’avais (pour de vrai) aucun muscle dans les bras quand j’ai commencé (vous pouvez vérifier, j’ai des témoins), et pas franchement grand-chose dans les jambes. Mais j’étais un minimum souple et j’ai de belles pointes de pieds il paraît (*it’s something*).
Qu’est-ce que la pole dance a changé pour toi, qu’est-ce que cela t’apporte ?

OMG, ma réponse ne va pas tenir en un seul article.

Commençons par le début. Je suis venu parce que je voulais redessiner un peu mon corps et être sexy. Bah c’est loupé. Je suis la reine de la descente pas digne du tout, et je n’arrive clairement pas à bouger mon boule de façon sexy. Genre Pas Du Tout.
Par contre OMG, on voit (un peu, à peine, mais ils sont là) mes abdos !!!!!!!
Et clairement, au niveau de mes ptis bras en spaghettis, quelle différence ! Mes épaules se sont carrément dessinées et j’ai (presque) des un biceps (à droite) 💪. Donc pour le physique : super check, j’adore.

 

Ensuite, parlons de ce que j’ai trouvé sans m’y attendre. Quand j’ai passé la porte de l’école, j’étais la fille encore traumatisée des cours d’EPS, qui n’osait pas faire quoi que ce soit de son corps car pas à l’aise dedans, et qui trouvait que porter un mini short c’était quand même super flippant.
Et il a fallu monter à la barre.
Et là deux possibilités. Soit tu restes en bas, soit t’enlèves ton t-shirt (toute façon t’es la seule à en porter un…) tu retrousses (encore plus) ton mini short et tu montes.
Et moi, contre toute attente, j’avais envie de monter.
Et j’ai pas réussi 🤣
Et j’ai eu mal, et j’ai eu des bleus, et j’ai eu des courbatures.
Mais le soir en rentrant chez moi, j’ai pensé « Je vais me faire un programme pompes et tractions pour gagner du muscle et grimper ! » MOI ! Moi, j’ai pensé ça. Mais qui était cette fille ?
Sans rentrer dans le cliché, mais un peu quand même : cette fille, c’était la guerrière au fond de moi. Celle qui s’en fichait qu’on voit son ventre mou et qui a dû monter en 25 fois parce que mes bras pouvaient pas le faire en 4 comme ceux des autres. Mais qui voulait toucher le plafond et qui ne lâcherait rien avant de l’avoir fait.
Et quand on a fait ça, on peut tout faire. Depuis, à chaque situation dans ma vie, je me dis (véridique) « si j’ai pu faire *insérer le nom de la figure du moment* je peux tout faire » (C’est pas logique, mais c’est tellement vrai !).
J’ai gagné une confiance en moi de malade. J’ai fait la paix avec mon corps et avec mes complexes, je suis devenue tellement forte grâce à la Pole. On dirait que j’exagère, mais non : ça a marqué un réel tournant dans ma vie. Il y a un avant et un après.
Qu’est-ce que tu apprécies le plus ?
Alors clairement, pas l’échauffement !! Surtout que certaines profs (suivez mon regard) sont des sadiques😜
Non, en vrai, deux choses. Déjà, clairement, j’aime la Pole (je sais, quelle surprise). J’aime la discipline en elle-même, le côté « toi contre toi-même », le côté artistique et badass, et la surprise que j’ai toujours quand j’arrive à passer une figure !
Et sinon, j’adore l’esprit des gens qui pratiquent. Je crois que comme ta performance ne dépend toujours que de toi-même, ça fait qu’il n’y a aucune compétition entre les gens. Donc tout le monde aide tout le monde, et personne ne juge personne, et ça c’est vraiment exceptionnel. Les profs sont toujours hyper abordables et d’une patience infinie. On dirait que tout le monde est dans ton équipe et a envie que tu progresses, c’est vraiment trop bien !
Ta/tes figures préférées qui te font rêver ? 
Héhéhé : l’IRON X. J’espère le passer d’ici une dizaine d’années !
Sinon, dans les figures que je maîtrise sais faire, le cross knee release est un de mes chouchous du début, et le dragonfly.
Et celles que tu apprécies moins ?
Celles où il faut avoir le dos enroulé sur la barre, type Peter Pan. Parce que clairement, mécaniquement, c’est pas possible pour moi….
Ta dernière réussite ? Ta plus grande fierté ?
Je crois que sans compétition possible, c’est l’open V (et inversion).
J’ai tellement (TELLEMENT) galéré à l’avoir (et encore ça dépend des jours), aucune autre n’est comparable.

 

Truc pas prévu : j’ai dépassé certains traumatismes liés aux équilibres sur les mains/avant bras (enfin, c’est en cours…) et ça c’est pas rien!

 

J’ai aussi vécu un grand moment la première fois que j’ai touché le plafond 😊
La figure qui t’as fait galérer le plus jusqu’à maintenant ?
L’écureuil volant ça compte comme une figure ?
Non, comme dit précédemment, l’open V écrase la compétition en termes de galère et d’acharnement. Et pour la petite histoire, la première fois que je l’ai passé, je n’ai pas fait exprès, j’essayais de faire un inside…. 🤣😭😅
Ton pole danceur/ta pole danceuse préférée ?
Bizarrement, je ne suis pas fan de la Pole dance en vidéo… J’aime le live.
Conclusion, comme tout le monde, je suis fan de mes profs 😘
Et de mes pas profs aussi d’ailleurs, nous avons eu droit à des démos à l’école et j’en ai encore des étoiles dans les yeux !!
Ton conseil pour tous ceux qui n’osent pas commencer la pole ? 
Mon conseil ? Fonce. Au pire, tu n’aimes pas et tu passes à autre chose, au mieux… tellement de bonnes choses t’attendent.
Ce que j’aurais aimé qu’on me dise :
Les gens en cours sont de vraies personnes, normales et même super sympas !! (Qui l’eut cru). Et elles s’en fichent (pour de vrai) que tu aies de la cellulite (de toute façon elles aussi).
Un petit mot pour la fin ? 
Comme j’ai déjà dit plein de trucs, je vais profiter de ces lignes pour remercier les trois personnes qui font tourner tout ça. Je n’ai même pas idée du temps que ça doit prendre et des frustrations auxquelles vous avez dû faire face depuis un an… Mais ça vaut tellement le coup ❤️ Merci de tenir, de continuer et d’être toujours disponibles et souriantes. Vous êtes vraiment au top !!

Laisser un commentaire